Culture Guadeloupe

Les origines culturelles de la Guadeloupe sont nombreuses et diversifiées. Elle est le mélange de nombreuses cultures, la culture indienne, la culture sud-américaine, la culture africaine et la culture européenne. La vie culturelle est très active, il se passe toujours quelque chose quelque part qui à un rapport avec la culture, le folklore, la langue, la gastronomie, l'habillement la musique, la danse et les croyances (combats de coqs, attelage de boeufs tirant, veillées mortuaires, fêtes communales, les Lewoz, fête des cuisinières, fêtes Indiennes...). La culture fait partie du patrimoine, elle est présente partout en Guadeloupe, que ce soit dans les villes, les villages ou les campagnes.
 
La langue créole est issue d'une tradition, elle fut véhiculée par les conteurs. A chaque veillée, un conteur réunissait les grands et les petits pour leur raconter contes et histoires de la tradition. La langue créole est parlée activement en Guadeloupe, elle est apprise dans les écoles et reconnue comme une langue régionale.
 
La cuisine fait aussi partie de la culture, elle a été influencée par les différentes cultures de la Guadeloupe. C'est une cuisine métissée et influencée par les nombreuses cultures (africaine, amérindienne, indienne et européenne) qui se sont succédé en Guadeloupe. Les plats traditionnels sont souvent gouteux et épicé. Les épices ont une part très importante dans la cuisine antillaise.
 
On ne peut pas parler de culture guadeloupéenne sans parler de la musique et de la danse. Beaucoup ont des origines africaines. Le Gwoka ou Gwo Ka est principalement joué avec des KA (tambour traditionnel), les esclaves se servaient de la musique et de la danse comme un moyen de communication entre eux. Le Gwoka n'est pas seulement de la musique et de la danse, c'est un art de vie. Autrefois méprisé le Gwoka est redevenu populaire et a pris une place importante dans la culture Guadeloupéenne.
Le Gwoka est composé de sept rythmes :
- Le Graj fut créé pour stimuler lors des travaux de production agricole
- Le Kaladja exprime la douleur, la lutte
- Le Lewoz exprime la lutte, un rythme guerrier
- Le Menndé est un rythme de fête (4 temps)
- Le Padjanbèl exprime la joie et la liberté
- Le Toumblack exprime l’amour, la fertilité
- Le Woulé est un rythme lent, il fut créé pour accompagner le travail de fabrication de la farine de manioc


Vous aimez Culture Guadeloupe ? Recommandez-le à vos amis par e-mail, sur facebook, sur twitter.