Baillif

Géographie :

située dans le parc national de la Guadeloupe, dans le sud-ouest de l’île de la Basse-Terre, Baillif est une jolie commune d’une superficie de 2460 hectares. Les Baillifiens et les Baillifiennes sont 5 438 habitants à y vivre, ce qui ramène la densité à 229 habitants par kilomètre carré. Baillif se situe dans le canton des Vieux-Habitants, dans l’arrondissement de Basse-Terre. Les coordonnées GPS sont: latitude: 16° 1′ 0 » Nord. Longitude: 61° 43′ 60 » Ouest. La ville est à 68,8km de Pointe à Pitre. Son code INSEE est 97104.

Histoire :

les sites historiques diverses font de Baillif une escapade à ne pas manquer lors d’un séjour en Guadeloupe. Des dessins gravés sur des roches datant de 400 à 500 après J-C ont été découverts dans la rivière Duplessis. Lors du passage du cyclone Maryline, en 1995, un autre site fut révélé dans la rivière de Baillif, traduisant la présence amérindienne à cette époque si lointaine. Au XVIIème siècle, des pères dominicains arrivèrent sur Baillif. On pense d’ailleurs que le nom de la ville viendrait d’un de ces premiers habitants, Robert Baillif, qui aurait tenu un commerce de 1650 à 1700. Le 26 janvier 1637, le gouverneur Charles de l’Olive donna une parcelle aux moines dominicains, y compris Baillif. En 1650, Jean de Boisseret d’Herblay, beau-frère de Charles Houël, s’installa à Baillif et érigea une forteresse. Le père Jean-Baptiste Labat fut un personnage célèbre au cours de l’histoire de la ville. C’est à cette époque, en 1703 plus précisément, qu’il édifia sa tour du père Labat. Le père Labat fut appelé par le gouverneur Auger, afin de mettre en pratique ses talents d’ingénieur. Ainsi, le père Labat construisit cette tour pour se défendre des attaques anglaises. Située à l’entrée du bourg, elle laisse aux jeunes générations les traces des combats qui se sont déroulés afin de contrer l’invasion anglaise. Malheureusement, cela n’empêcha pas les anglais de détruire la ville en 1691 et 1703. On peut aussi voir les anciennes distilleries, créées par le père Labat. L’église Saint-Dominique, près de la mairie, est un lieu à découvrir également.

Politique :

Le maire, Marie-Yveline Pontchateau, dirige la mairie avec son équipe depuis mars 2014.

Personnalités de Baillif :

Le père Jean-Baptiste Labat fut un personnage célèbre de la ville et surtout pour son avancée économique. Il créa des distilleries qui utilisaient son nouveau procédé de distillation de l’alcool grâce à son alambic.

Le chevalier Saint-Georges fut un aristocrate. Né à Baillif, il fut élevé principalement à Paris. Grand escrimeur et grand violoniste, ce jeune homme fut adulé par le tout Paris et les plus talentueux escrimeurs aimaient le défier.

Gratien Candace fut un homme politique, un enseignant et essayiste né à Baillif en 1873. Ses idées furent jugées trop pétainistes lors du vote des pleins pouvoirs à Pétain.

Economie :

Baillif est une commune dynamique, qui s’est développée rapidement. Les habitants des villes voisines viennent chercher la qualité des produits de Baillif. Une importante zone industrielle s’est étendue ce qui fait de Baillif, une ville rurale très active. La culture de la canne à sucre et la culture de la banane sont les piliers de l’économie de la ville.



Vous aimez Baillif ? Recommandez-le à vos amis par e-mail, sur facebook, sur twitter.

Vos restaurants préférés à Baillif

Tous les restaurants de Baillif

Vos commerces préférés à Baillif

Tous les commerces de Baillif

Vos prestataires préférés à Baillif

Tous les prestataires de Baillif