Creole Guadeloupe

Créole vient d’un mot portugais crioullo.
Plusieurs langues créoles existent et la Guadeloupe possède son propre créole. Bien sûr, le français reste la base du créole guadeloupéen, pourtant un métropolitain aura bien du mal à le comprendre. D’autres langues l’ont également influencé, du fait de l’histoire et des colonisations successives de la Guadeloupe. Ainsi des sonorités anglaises, portugaises et néerlandaises sont retrouvées. Le créole est né aux 17ème et 18ème siècle, durant la période esclavagiste.
Créoles guyanais, haïtien, martiniquais, saintois, et guadeloupéen présentent de fortes similitudes, il est courant même de parler d’une seule langue, le créole antillais, pour les désigner. Ainsi, les habitants de ces îles peuvent parfaitement communiquer et se comprendre alors qu’ils ne sont pas voisins.
Le créole est la langue dominante dans les Antilles, il en va de même en Guadeloupe. 850000 personnes parlent le créole guadeloupéen dont 350000 en Guadeloupe. C’est un trait culturel important de l’île.
Le créole est avant tout une langue parlée, orale, car sa syntaxe reste complexe. Ce point a aussi une origine historique, en effet les esclaves ne savaient ni lire ni écrire. C’est le G.E.R.E.C (Groupe d’Études et de Recherches en Espace Créolophone) qui a posé les règles et normes d’écriture du créole. Ce groupe de travail étudie depuis 1975 la culture et la langue de plusieurs populations créoles (Guadeloupe, Guyane, Martinique…).
Côté alphabet, le créole guadeloupéen se composent de 10 voyelles (3 voyelles nasales et 7 voyelles orales) et de 19 consonnes. Il repose essentiellement sur une modification de la prononciation de mots français, la créolisation de mots est encore courante de nos jours pour des mots plus récents.
Coté grammaire, le vouvoiement est absent, le pluriel et les genres n’existent pas, les pronoms possessifs et personnels sont confondus, et dans ce cas le nom se place devant le pronom pour insister sur l’appartenance. Il y a deux verbes différents pour le verbe être.
Côté conjugaison, 5 prédicatifs sont utilisés devant le verbe pour préciser le temps, point comparable avec la conjugaison anglaise.
Il est tout à fait possible d’apprendre le créole grâce aux ouvrages existants.
Plus qu’une langue, le créole est une façon de vivre, évoquant l’histoire, l’esclavage, la musique, la fête, la danse. C’est une langue chantante.

 

Voici quelques expressions Créole :

 

– A dèmen : A demain
– An ka chéché : Je cherche
– An pa sa palé kréyol : Je ne sais pas parler créole
– An té ké vlé : Je voudrais
– Annou ay ! : Allons-y
– Ba mwen… : Donne-moi…
– Bagail la chô : C’est très chaud !
– Bay on bo : Donner un baiser
– Bonjou : Bonjour
– Bonswa : Bonsoir
– Doudou : Chéri
– Eskizé mwen : Excusez-moi
– Fait bon i bon memm ! : C’est vraiment fameux !
– Gidé mwen : Guide moi
– I a pa bon : C’est mauvais
– Ka ki là ? : Qui est là ?
– Ka sa yé ? : Qu’est-ce que c’est ?
– Kikoté ? : De quel coté ?
– Ki laj ou ka fè ? : Quel âge as-tu ?
– Mésyé zé dam bonjou ! : Bonjour messieurs dames !
– Mwen aimé ou doudou : Chéri(e) je t’aime
– ovwa ! : Au revoir
– Pani problem : Pas de problème
– Sa Ka maché : Ca va :
– Sa ou fé ? : Comment ça va ?
– Sa pa chè : Ce n’est pas cher
– Sèk-sèk : Petit verre de rhum sec
– Si ou plé : Je vous en prie
– Tanzantan : Parfois, de temps en temps
– Ti-bo : Un baiser
– Vini : Viens
– Yassala : Tout est en place (ya du matos, se dit a propos d’une jolie fille par exemple)



Vous aimez Creole Guadeloupe ? Recommandez-le à vos amis par e-mail, sur facebook, sur twitter.